La Selva, au temps des cerises

Présenté le 17 et 18 octobre 2008 au Gesù dans le cadre de la série Art sacré.

Fruit de ma résidence de création dans l’église du Gesù, cette étude chorégraphique relie la danse et le théâtre d’ombre inspirée par l’univers du conte.

SYNOPSIS

Ici, c’est notre chez soi , notre terre qui se forme, se déforme et se transforme en de multiples lieux ; rivières, forêts et arbres géants, sous terre ou dans les cieux, nous l’ habitons profondément. En laissant à notre âme un espace de liberté, la magie prend place et l’invisible devient visible. Parfois, dans la noirceur et craintif, nous avançons sachant qu’elle existe encore et nous cherchons des indices pour la sentir avec nos yeux de l’âme. L’immensité des bois nous mènera parfois en territoire étranger mais nous ramènera aussi au commencement, et à l’essentiel.

  • Chorégraphe : Emmanuelle Calvé
  • Interprètes : Emmanuelle Calvé, Karim Forde, Gillian Rae Fournier, Monique Paulus
  • Aide au théâtre d’ombres : Marie-France Thibault
  • Musique : Zen Nakamura
  • Éclairage : Jean-François Bernier
  • Crédits photo: Allison Cordner

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.